À PROPOS DE L’ARIOCC

Mission

Chef de file de l'industrie et des solutions d'assurance abordables aux producteurs de l'industrie de la volaille réglementée au Canada.

À propos de l'ARIOCC

Avant la création de l’ARIOCC, il n’y avait aucune assurance contre la présence de la salmonella enteritidis (SE) facilement accessible ou abordable au Canada. La SE est une bactérie qu’on peut retrouver dans divers produits alimentaires, notamment les œufs frais. Afin de réduire les risques, les Producteurs d’œufs du Canada (POC) ont mis en place un cadre de surveillance exhaustif de cette bactérie dans toutes les fermes ovocoles réglementées du pays, ce qui permet de repérer la présence de la SE avant la distribution des œufs aux consommateurs.

L’ARIOCC a établi ses premières polices d’assurance relatives à la SE en août 2011. En se regroupant, les producteurs de la chaîne d’approvisionnement réglementée des œufs de consommation ont à leur disposition une assurance qui leur permet de gérer les risques commerciaux liés à la SE.

La Loi sur la santé des animaux du Canada prévoit une indemnisation partielle pour les pertes liées à des maladies signalées par les autorités fédérales, comme l’influenza aviaire (IA). Les producteurs de volaille savent qu’ils sont exposés à des risques liés à l’IA qui ne sont pas couverts par la Loi sur la santé des animaux. En réponse à cette couverture incomplète, l’ARIOCC a élaboré et émis ses premières polices relatives à l’IA en septembre 2018.

En février 2019, l’ARIOCC a émis des polices pour les membres de l’Équipe québécoise de contrôle des maladies avicoles (ÉQCMA). L’ÉQCMA est un partenariat du secteur avicole québécois (producteurs et industrie) créé en 2005 dans le but de coordonner des activités de prévention et de contrôle de certaines maladies avicoles. La police d’assurance de l’ÉQCMA couvre l’industrie avicole du Québec pour les pertes associées àl'influenza aviaire hautement pathogène ou le virus H5 ou H7 faiblement pathogène, à la maladie de Newcastle, à la pullorose, à la typhose aviare, à la laryngotrachéite infectieuse (LTI) et la mycoplasmose à Mycoplasma gallisepticum (MG).

L’ARIOCC compte environ 1 750 membres répartis dans trois (3) groupes de risque.

Qu'est-ce qu'une Bourse d'assurance réciproque?

Une bourse d'assurance réciproque est définie comme un groupe de personnes et / ou de sociétés non constituées en société qui, en tant que membres, acceptent d'échanger des contrats d'assurance (polices) et partagent leurs risques homogènes entre le groupe.